Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jumelage

prêtre coopérateur

de la paroisse de la ste Famille-Pau

 

Son parcours

Le père Amédée Abaloutou BADAKA a été ordonné prêtre en décembre 2011 et nommé comme vicaire dans la paroisse de Notre Dame de Fatima à Niamtougou, au Nord du diocèse. En novembre 2012 il devient aumônier diocésain de l’association de prière St Antoine de Padou et de l’association de prière Ste Rita et assure aussi l’accompagnement d’une équipe Notre Dame. Dans son ministère paroissial il était en charge de l’accompagnement des jeunes dans l’école, le collège et le lycée technique qui se situaient sur sa paroisse.

Arrivée à Pau

Le 25 juillet 2014, il a reçu la mission de devenir prêtre Fidei Donum dans la paroisse de la Sainte Famille de Pau. Il y est arrivé le 29 août 2014. En parallèle de ses fonctions, il a passé un master à l’université catholique de Toulouse et prépare aujourd’hui un doctorat.

Le curé de la paroisse, l’abbé Louis Pucheu, ainsi que le père Innocent sont venus le chercher à la gare de Pau pour l’emmener à Ste Thérèse où il réside depuis. Il a eu la chance de pouvoir bénéficier de l’expérience du père Innocent qui était comme lui, originaire du diocèse de Kara. Il est resté les 4 premiers mois de la mission du père Amédée puis il est rentré au pays.

Ressenti d’expérience

Le père Amédée n’a été surpris de rien car il s’était préparé à rencontrer des différences. Les personnes rencontrées et les expériences vécues étaient conformes à ce qu’il s’était imaginé. Il note quand même une grande différence dans les célébrations. Les messes en France seraient plus froides et limitées dans le temps là où au Togo, la célébration du dimanche revêt un caractère plus festif.

Ses souhaits pour le jumelage

Ce qu’il attend de ce jumelage, c’est un partage spirituel et pastoral pour enrichir nos diocèses frères. Au niveau spirituel, il aimerait que l’on puisse prier mutuellement les uns pour les autres et au niveau pastoral, il souhaiterait que l’on puisse découvrir des actions menées chez les autres pour pouvoir s’en servir chez nous. L’échange de prêtres participe à cette découverte mutuelle. Un dernier souhait serait qu’une dynamique toute particulière se crée au niveau des jeunes, qu’ils puissent partager leurs expériences de vie. On pourrait même imaginer que nous pourrions aider à la scolarisation de quelques enfants du diocèse de Kara…

Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Abbé Amédée Abaloutou Badaka
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :